Arrêter de naviguer en eau trouble

Avec la fin de l’année, les municipalités déposent leur budget et la plupart des grands centres urbains investissent de façon continue dans la mise à niveau de leurs usines de pompage, de traitement et de production d’eau potable. Cette modernisation des systèmes d’aqueduc municipaux s’inscrit tout à fait dans les grandes orientations données par la nouvelle Stratégie québécoise de l’eau 2017-2032 que s’apprête à mettre en œuvre le gouvernement du Québec.

Pour bonifier les installations de gestion des eaux, il est essentiel de mettre à contribution l’expertise des employés des services d’ingénierie et d’environnement des villes afin d’assurer que les systèmes mis en place facilitent une gestion de l’eau à la fois efficiente et infaillible.

Pour bien saisir les enjeux liés à la gestion de l’eau, les ingénieurs spécialisés en génie chimique, civil, électrique, industriel et mécanique ainsi que les biologistes et les chimistes sont invités à une formation de pointe qui sera donnée les 24 et 25 janvier 2017 prochains, intitulée Gestion de l’eau par bassin versant.

Les thèmes abordés toucheront des notions générales d’hydrologie mais plus spécifiquement les bassins versants et le cadre organisationnel québécois pour la Gestion intégrée de la ressource en eau (GIRE). Cette formation intensive de haut niveau est dirigée par Claude Toutant, expert qui travaille depuis plus de 35 ans dans le domaine de l’eau et qui a publié des livres sur cette importante ressource qu’est l’eau ainsi que sur la pollution de l’air.

Il faut se rappeler que rien n’est plus important pour la santé et la pérennité des collectivités que l’accès à une eau potable de qualité.