Des formateurs de renommée internationale

Le Carrefour Perfectionnement Polytechnique Montréal (CPPM) se donne comme mission d’offrir des formations de qualité, de haut niveau, et conçues pour les professionnels de divers milieux.

Pour s’assurer que chacune de ces formations atteigne ces standards élevés, le CPPM travaille en collaboration avec les experts du domaine.

Qu’ils soient issus des domaines du génie civil, géotechnique, électrique, environnemental, de l’architecture ou de la gestion de projet, les formateurs du CPPM sont réputés non seulement au Québec, mais également à l’international.

En voici quelques-uns :

 

André Filiatrault, expert en génie des structures

Formateur André FILIATRAULT

Adré Filiatrault, formateur

Les tremblements de terre ont des impacts indéniables sur les bâtiments, tant au niveau structural qu’au niveau des éléments non structuraux, à savoir les éléments architecturaux, électriques et mécaniques. En effet, tous les dommages occasionnés par des séismes peuvent fragiliser le bâtiment et le rendre dangereux et inutilisable.

André Filiatrault est actuellement professeur au Département de génie civil, d’ingénierie des structures et de génie de l’environnement à l’Université d’État de New York, à Buffalo.

Diplômé de l’Université de Sherbrooke, il a obtenu un doctorat en génie civil de l’Université de la Colombie-Britannique en 1988 où il a également agi à titre de professeur adjoint. Durant les trois dernières décennies, il a été professeur titulaire au Département de génie civil de Polytechnique Montréal, professeur d’ingénierie des structures l’Université de Californie à San Diego. Entre 2003 et 2011, il a été directeur adjoint puis directeur du Centre de recherche multidisciplinaire en génie parasismique (MCEER). Ses travaux de recherche au cours des vingt-quatre dernières années ont été centrées sur l’expérimentation, l’analyse et la conception parasismique des structures de génie civil, y compris des systèmes d’amortissement et d’isolation sismique.

Les 6 et 7 février prochains, le professeur Filiatrault donnera la formation Conception et analyse parasismique des éléments non structuraux du bâtiment à Longueuil.

 

Claude Toutant, 35 ans de métier dans le domaine de l’eau, en France et au Québec

toutant-claude

Claude Toutant, formateur

Vivant dans un contexte urbain au vingt-et-unième siècle, nous pouvons parfois tenir pour acquis l’eau courante, propre et potable qui est acheminée vers nos maisons. Toutefois, des processus complexes de potabilisation, d’assainissement et de gestion sont pris en charge par les municipalités et autres acteurs engagés dans ces processus.

En plus du traitement de l’eau au niveau municipal, les enjeux de la pollution des lacs et rivières par les eaux usées doivent être mesurés et contrôlés. Claude Toutant, bénéficiant d’une large expérience dans ce milieu, est bien placé pour jeter de la lumière sur ces sujets.

Claude Toutant possède plus de 35 ans de métier dans le domaine de l’eau. Il est diplômé des universités de Limoges (France) et Sherbrooke (Québec) ainsi que du Cégep de Saint-Laurent. Il a été récipiendaire de bourses pour la recherche appliquée au Québec et en France. Il a enseigné au Département de l’eau et de l’assainissement du Cégep de Saint-Laurent de 1981 à 1998. Durant cette période, il a aussi été professeur vacataire à l’UQAM et à l’IUT Le Montet de Nancy.

Il travaille maintenant pour l’Office international de l’eau (OIEau) en France depuis 1998. À l’OIEau, il a occupé diverses fonctions, soit responsable d’une thématique (milieux aquatiques); chargé de mission au développement international; et depuis 2011, animateur du portail Eau de Médiaterre, le site Internet pour le développement durable de l’Organisation internationale de la Francophonie. Il est l’auteur ou le coauteur de livres sur l’eau et la pollution de l’air.

Claude Toutant donnera la formation Le cycle urbain de l’eau (14 et 15 février 2017)

Pascal Boyer, expert en gestion de l’eau en milieu industriel

Pascal Boyer, formateur

Pascal Boyer, formateur

L’eau, communément surnommée « l’or bleu », est utilisée dans presque tous les domaines industriels au monde. Que cela soit dans l’exploitation, la production d’énergie, la transformation de matières ou de produits, l’eau doit passer à travers un parcours de procédés pour pouvoir être utilisée efficacement. Les différentes étapes du cycle de l’eau dans l’industrie sont nombreuses, allant des techniques de la filtration et de minéralisation de l’eau aux procédés d’épuration en passant par le contrôle de la qualité et des rejets d’effluents industriels. Il existe peu d’experts maîtrisant ces sujets mieux que Pascal Boyer.

Pascal Boyer possède une expérience de plus de 38 ans dans le domaine de l’eau. Il est diplômé de l’Université de Limoges, en France, en tant que spécialiste des problèmes de l’eau. Il a commencé sa carrière à la société Areva, spécialisée dans l’extraction de l’uranium, à titre de responsable de l’environnement dans les mines et usines, en France et au Niger. Par la suite, il a mis au point les traitements de décyanuration et d’élimination de l’arsenic dans les mines d’or du Limousin, en France, rachetées par cette société.

De 1989 à 1998, il s’est joint à la Fondation de l’eau à Limoges comme formateur spécialiste des eaux usées industrielles et urbaines ainsi que spécialiste du traitement des boues et de la méthanisation. Ensuite, il a été chargé à l’Office international de l’eau, en France, de développer les partenariats régionaux et il s’est occupé de la gestion et la réalisation des études techniques.

De plus, il est président des régions Limousin et Poitou-Charentes de l’Association scientifique et technique de l’eau et de l’environnement (ASTEE) ainsi que vice-président de la grappe d’entreprises du Pôle environnement du Limousin (PEL) qui regroupe 60 entreprises de cette région.

Pascal Boyer donnera la formation Cycle de l’eau dans l’industrie les 16 et 17 mars prochains